Mwangi Hutter (nés respectivement en 1975 à Nairobi, Kenya, et en 1964 à Ludwigshafen-sur-le-Rhin, Allemagne, vivent et travaillent en Allemagne) est un duo d'artistes. En 2005, ils ont fusionné leurs noms de famille (Ingrid Mwangi et Robert Hutter) pour ne former qu'un seul artiste, travaillant la photographie, la vidéo, l'installation et la performance. Cette unité s'oppose volontairement aux notions d'identité fondées sur la race, le genre et la culture. Chacun crée intentionnellement une esthétique différente autour de l'idée d'interdépendance, qui sert une réflexion sur le changement des réalités sociétales.

 

Le duo considère son œuvre comme une seule et même unité issue de deux corps, deux esprits, deux histoires et de la fusion continue de leur expression. Ils contribuent à pacifier les contrastes - féminin-masculin, africain-européen - lesquels représentent les frontières et les sujets qui séparent, tant d'un point de vue politique que personnel.

 

Leurs œuvres ont été exposées au Brooklyn Museum (E-U), au Smithsonian Institution National Museum of African Art (Washington D.C, E-U), au Fowler Museum (Los Angeles, E-U), au Centre Pompidou (Paris, France), au Museu Calouste Gulbenkian (Lisbonne, Portugal), au Museum für Moderne Kunst (Francfort, Allemagne), au Palais des Beaux-Arts (Paris, France), au Mori Art Museum (Tokyo, Japon), au Yokohama Museum of Art (Yokohama, Japon) et au Centro Atlántico de Arte Moderno (Las Palmas, Espagne).